Charte

Le Réseau Migrations – constitué en juin 2014 – est un réseau de jeunes chercheurs/ses dont les recherches portent, au moins en partie, sur les migrations. Il inclut des doctorant-e-s, des étudiant-e-s en master, des post-doctorant-e-s et des chercheurs/ses non-titulaires, rattaché-e-s à des institutions de l’enseignement et de la recherche. La « définition » du/de la jeune chercheur/se que nous adoptons est donc en rapport avec les conditions matérielles d’existence et non avec l’âge.

  Missions du Réseau :

  • Fédérer les jeunes chercheurs/ses travaillant sur les migrations internationales, toutes disciplines confondues
  • Offrir aux jeunes chercheurs/ses un espace d’échange, d’entraide et de réflexion
  • Faciliter la communication et les coopérations via des partenariats institutionnels académiques et non académiques
  • Organiser/divulguer l’information
  • Organiser des évènements, notamment des ateliers trimestriels, ainsi qu’une conférence annuelle
  • Servir de plateforme pour promouvoir le travail des jeunes chercheurs/ses via la publication des actes du séminaire annuel et les évènements

  Structure du Réseau :

Le réseau est constitué de quatre pôles (ou groupes de travail) :

  • Le pôle valorisation a pour mission de concevoir le site Web qui agira comme la vitrine du Réseau Migrations. Le site web est hébergé à l’adresse hypotheses.org. Il contient une présentation du réseau, sa charte, un carnet d’adresses qui en répertorie tous les membres, ainsi que leur sujet de recherche, leur laboratoire et un lien vers leur profil Internet. De plus, le site Web héberge une boîte à outils dans laquelle peuvent apparaître des podcasts et vidéos d’évènements organisés par le réseau, ainsi que des liens vers des articles ou des bibliographies. Enfin, le site héberge des informations concernant les évènements organisés par le réseau, mais aussi d’autres évènements pertinents, ainsi que des offres de bourses et d’emplois ciblant des jeunes chercheurs/ses travaillant sur les migrations. Le pôle numérique est en charge de centraliser l’information et de la mettre en ligne. Notre objectif est d’ouvrir un espace de valorisation pour des jeunes chercheurs/ses. Par le biais de ce site, il s’agit aussi de publier les communications des intervenant-e-s du séminaire annuel de juin afin d’entretenir le lien entre les différent-e-s participant-e-s grâce à une publication.
  • Le pôle évènementiel a pour mission, en accord avec les autres pôles et notamment le pôle coordination, d’organiser les événements scientifiques à venir et d’assurer ainsi la logistique associée, à savoir :
    • Le choix des thématiques et du format des événements à venir – et ce en relative concordance avec les axes scientifiques majeurs et d’actualité de la recherche, les centres d’intérêts des membres du réseau et les grandes thématiques développées dans les laboratoires et organismes partenaires
    • La recherche de financements éventuels et nécessaires à l’organisation des dits événements
    • Le choix des laboratoires d’accueil pour la tenue des dits événements
    • La rédaction des appels à participation aux dits événements et de la gestion des propositions de participation
    • La tenue et de l’organisation concrètes des événements.

Le pôle évènementiel peut également déléguer une partie de ces responsabilités et agir comme facilitateur – par exemple dans le cas de la conférence annuelle.

  • Le pôle coordination a pour mission de coordonner des activités de coopération avec les réseaux existants ; promouvoir le réseau auprès de nouveaux membres potentiels (jeunes chercheurs/ses travaillant sur les migrations, toutes disciplines confondues) ; coordonner les membres référents de Migrinter ; coordonner et faire circuler les informations entre les différents pôles. Ce pôle se réunit de façon mensuelle. Il possède une adresse électronique : reseau.migrations@gmail.com

  

Questions de fonctionnement interne :

  • Une assemblée générale se tiendra chaque année lors de la conférence annuelle pour décider de l’agenda du réseau pour l’année à venir et préparer le renouvellement de ses membres
  • La consultation des membres du réseau se fait par e-mail. Les décisions finales sont prises par chaque pôle selon ses compétences, après consultation avec la totalité des membres du réseau
  • Les membres de chaque pôle sont appelés à changer, dans la mesure du possible chaque année lors de la réunion annuelle organisée par le réseau, ceci afin d’inclure dans le réseau des jeunes chercheurs/ses à des stades variés de la recherche et d’universités différentes et d’assurer ainsi la pérennité du réseau
  • Lors de la constitution du réseau, les membres des pôles étaient :
    • Lila Belkacem, David Lagarde, Nina Sahraoui, Ilka Vari-Lavoisier (pôle numérique)
    • Martine Brouillette, Mike Gadras, Colette Lepetitcorps, Josepha Milazzo, Laure Sizaire (pôle évènementiel)
    • Mélanie Pénicaud, Sarah Przybyl (pôle publication)
    • Amandine Desille, Karine Lamarche, Kelly Poulet (pôle coordination)
  • Les membres du réseau peuvent adhérer de façon libre et volontaire en s’inscrivant via un document en ligne envoyé de manière individuelle aux personnes intéressées. Le document indique les noms et prénoms du/de la chercheur/se, son statut, le titre de la recherche et les mots clés, le laboratoire de rattachement ainsi qu’un lien vers une biographie courte. Dès leur inscription, les membres font automatiquement partie de la liste de diffusion du réseau et reçoivent les informations relatives à celui-ci.
  • Des partenariats institutionnels avec des laboratoires et unités de recherche sont envisagés. Différents niveaux de partenariat sont possibles. Ils peuvent impliquer :
    • La diffusion d’informations émises par réseau
    • L’organisation d’évènements en partenariat avec le réseau
    • L’accueil de manifestations scientifiques du réseau
  • Le Réseau Migrations veut contribuer à diffuser les connaissances de ses membres en dehors des sphères académiques. Pour ce faire, il pourra nouer des échanges avec des membres du secteur associatif ayant des prérogatives liées aux migrations internationales dans le but, notamment, de faciliter la venue de jeunes chercheurs/ses lors de « rencontres-échange »

  

Pérennité du réseau :

  • Afin d’assurer la pérennité du réseau, les membres s’engagent à participer – dans la mesure du possible – aux évènements organisés par le réseau
  • L’association de très jeunes chercheurs/ses aux activités du réseau et le maintien, pendant au moins une année, d’une personne de chaque pôle apparaissent nécessaires à assurer la pérennité du réseau, de même que l’implication de personnes de différentes universités
  • Une demande de budget au laboratoire Migrinter est introduite à chaque fin d’année comptable afin de financer la conférence annuelle et l’assemblée générale
  • A ces mêmes fins, deux chercheurs en poste seront associés pendant deux ans aux activités du réseau à titre d’« ambassadeurs » : un membre de Migrinter et un membre d’un autre laboratoire. A ce jour, Cédric Audebert, Migrinter, et Karine Lamarche, Centre nantais de sociologie, sont ambassadeurs du réseau.

Réseau pluridisciplinaire de jeunes chercheurs